La fédération

Pourquoi une Fédération des Associations de Clowns Hospitaliers ?

Soleil Rouge et membre fondateur (aux côtés du Rire Médecin, des Clowns de l’Espoir, de Vivre aux Eclats et de 1,2,3 Soleil : des artistes à l’hôpital) de la Fédération Française des Associations de Clowns Hospitaliers qui s’est constituée en 2009 pour : « favoriser, dans toute la France, le développement de la présence d’artistes clowns professionnels dans les lieux de soins, auprès des personnes malades, handicapées ou dépendantes, afin d’y créer des moments de lien, de plaisir partagé et de découvertes qui allègent l’épreuve physique et morale. » La FAACH compte désormais 15 associations membres dans toute la France.

  • Elle vise en outre à :

    – Échanger sur nos métiers et l’organisation de nos associations, s’entraider, s’améliorer, développer les meilleures pratiques, organiser des rencontres professionnelles et des séminaires de formation.

    – Faire connaître et promouvoir le métier de comédien clown hospitalier, défendre des critères éthiques et qualitatifs, comme celui du jeu en duo, de la formation artistique, de la charte de déontologie, de la transparence des emplois salariés et des ressources. Se défendre contre des dérives détournant la solidarité avec les enfants malades ou peu scrupuleuses des pratiques d’intervention.

  • Par sa charte, elle défend :

    – La conviction que les établissements de soins sont des lieux de vie où il importe que l’imaginaire, la fantaisie, l’art trouvent toute leur place, favorisant en cela la qualité de vie et le maintien de l’intégrité citoyenne des patients.

    – Le fait que les interventions de comédien clown hospitalier constituent un véritable métier artistique.

    – Une forme particulière d’interventions de spectacle vivant, recréé dans l’instant, en proximité et adaptabilité.

    – L’art clownesque comme discipline centrale de ces interventions adressées à des publics de tous les âges.

    – Une collaboration contractuelle et pérenne avec les lieux de soins et les professionnels de santé.

    – La nécessité de développer un regard social plus solidaire sur la maladie, le handicap et la perte d’autonomie.

  • Ses membres s’engagent à :

    – Développer l’intervention régulière, en milieux de soins, d’artistes clowns professionnels formés aux spécificités de cet environnement et rémunérés. Respecter les règles d’hygiène et de confidentialité ainsi que le travail médical.

    – Privilégier le bien-être des patients, des soignants et des familles, et promouvoir le respect de la personne hospitalisée et de ses valeurs, sa libre adhésion, le soutien des enfants dans leur besoin de jeu et d’imaginaire.

    – Inscrire leur activité dans la défense de l’intérêt général, en l’encadrant par une structure « à but non lucratif ».

    – Favoriser dans leur démarche la recherche et l’innovation.