Association Soleil Rouge, Maisons des Associations - 6, rue Berthe de Boissieux- 38000 GRENOBLE info@soleilrougeclowns.fr 04 76 76 63 99

Soleil Rouge

Les fêtes de fin d’années à l’hce

C’est tellement beau et gratifiant de se sentir juste, de ce sentir à une place importante, de sentir que nous faisons du bien.

Pour ce réveillon, Titi et Rosalie ont été bercées de sourires, de bravo, de merci, de danses partagées, de câlins, de vous êtes merveilleuses, de « géniales », de flash, de regards complices, de rires, de complicité, d’amour!

Notre action est toujours chargée en émotion mais les jours de fête il y a un ptit truc qui nous lient encore plus aux personnes que nous rencontrons.

Hier soir Titi et Rosalie entraient dans les chambres, débranchaient les TV, pour connecter la boule à facette (installée sur un pied de perfusion) et mettre la musique à fond (compile des meilleures musiques du moment en passant de la reine des neiges pour les plus jeunes,  à justin beber et cie pour les ados et madonna pour les mamans ), les chambres se transformaient directement en boite de nuit! Bracelets phosphorescents distribués à tous: Bébés fascinés par les lumières qui tournent, papa et maman qui dansent, papi qui fait le grand écart, les ados qui rient et qui dansent pour ceux qui peuvent (danse des doigts pour ceux qui ne doivent pas bouger du lit), 5 infirmières venues rejoindre une chambre pour gigoter avec nous, papa qui porte les talons aiguille de Rosalie…

Hier à l’HCE, c’était la FÊTE!!! 

Merci à tous et merci aussi au pas du géant

BONNE ANNÉE !!!

Véro

 

Merci tout plein pour ces beaux mots Véro! Je te rejoins sur la justesse de notre présence sur ces moments délicats des fêtes, de la fin de l’année, du début de l’année…

Le 24 décembre Dolly et Mozza intervenaient en onco auprès de tous les enfants présents et dans presque tous les autres services pour un petit coucou aux soignants, une déambulation et du jeu dans certaines chambres. Par exemple en pédiatrie polyvalente une infirmière nous a demandé d’aller jouer auprès d’une jeune fille qui venait d’arriver pour un diabète inaugural, et qui allait devoir passer Noël à l’hôpital. Elle était en pleurs, et le sourire est venu éclairer ses larmes le temps de notre visite, son rire a rejoint celui de sa maman, et on s’est dit que c’était vraiment juste d’avoir été là à ce moment précis de son hospitalisation. La « dédramatisation » dont nous parlons souvent comme l’un des objectifs de notre présence  prenait tout son sens.

Et puis il y a eu ces instants avec les enfants en onco, comme avec I. cette petite fille de 8 ans qui ne nous laissait plus partir et avec qui nous avons fait le tour du monde en chansons…

Le 3 janvier Yoyo et Mozza proposaient une « matinale », pour la première visite des clowns de l’année: ils sont arrivés avec croissants, pains au chocolat et jus de fruits et sont allés servir le petit déjeuner aux soignants dans tous les services. Pour ceux qui n’avaient pas faim les clowns proposaient une poésie improvisée (« dites un mot ») et personne n’a refusé son petit poème chanté! Partout l’accueil était magnifique, l’occasion de recueillir l’expression de la reconnaissance pour la présence des clowns tout au long de l’année.  Après ces 2 heures de déambulation nous sommes allés voir les enfants en onco et en réa. Nous avons pu revoir la petite I. qui avait dansé avec les clowns le 31 et qui était triste parce qu’elle n’allait « plus revoir les clowns »: nous l’avons aidée à boucler sa valise; les clowns n’étaient pas très efficace et elle a dû nous expliquer beaucoup de choses, mais quand les parents sont arrivés quelle joie de partager ce moment!

Voilà, le reste a été dit: la gratitude pour tous ceux qui permettent que cette aventure ait lieu chaque semaine et depuis 15 ans.

Je vous embrasse

Sylvie